Digestat

Agronomique

Agronomie

Production du digestat

Le digestat est avec le biogaz l'un des deux co-produits de la méthanisation. Il contient en proportions variables de la matière organique, des matières minérales (dont des nutriments) et de l'eau. Le digestat en sortie de méthanisation contient toutes les matières qui n'ont pas été transformées en biogaz, c'est-à-dire la totalité des éléments minéraux et de l'eau, ainsi que la fraction la moins rapidement biodégradable de la matière organique.

Les éléments minéraux contenus dans les matières organiques en entrée de méthanisation changent de forme et se retrouvent en partie sous une forme minérale. L'azote contenu dans les protéines par exemple se retrouve en partie sous la forme d'ammoniac. La spéciation d'autres éléments, comme le phosphore par exemple, est également modifiée.

Utilisations des digestats

L'utilisation finale du digestat diffère selon l'origine des matières traitées et le procédé utilisé.

Dans la majorité des cas aujourd'hui, le digestat est utilisé en agriculture pour ses propriétés fertilisantes et amendantes. C'est le cas généralement pour les digestats d'origine agricole ou agroalimentaire, ou issu de biodéchets triés à la source provenant de la distribution, de la restauration ou des ménages.

Il est utilisé soit sa forme brute, soit - après une étape de séparation de phase - sous forme solide et sous forme liquide.

ObtentionDigestat

Des traitement ultérieurs sont parfois utilisés. Les plus courants sont le compostage du digestat solide, et la concentration du digestat liquide afin de réduire les volumes à transporter et épandre. De nombreuses technologies sont utilisées, souvent en combinaison : évapo-concentration, traitement membranaire.

TraitementsPoussésDigestat

Lorsque les matières traitées contiennent des éléments indésirables, le digestat peut être destiné à d'autres usages, comme l'incinération ou le centre d'enfouissement. C'est le cas par exemple pour certaines fractions de digestat issu du traitement des ordures ménagères résiduelles, qui est susceptible de contenir une trop forte proportion d'éléments indésirables.

Qualité des digestats utilisés en agriculture

La valeur agronomique d'un digestat, comme celle de toute matière fertilisante ou amendante, s'apprécie selon deux familles de critères:

  1. Des critères d'efficacité. Les matières épandues sur les sols agricoles doivent améliorer :

    • les caractéristiques physico-chimiques ou biologiques des sols. C'est l'effet amendant, on parle parfois de "nourrir le sol".

    • la fertilisation, c'est-à-dire fournir aux plantes les éléments nutritifs (azote, phosphore, potassium, soufre, magnésium, oligo-éléments) en fonction de leurs besoins. On parle de "nourrir les plantes".

  2. Des critères d'innocuité. Les matières épandues ne doivent pas apporter trop de contaminants tels que :

    • éléments traces minéraux (ETM)

    • agents pathogènes : virus, bactéries, parasites, prions

    • contaminants organiques

    • éléments indésirables tels que microplastiques, éléments inertes (verre, céramique).

Les critères d'efficacité imposent souvent un seuil minimal pour les propriétés amendantes ou fertilisantes. Les critères d'innocuité sont régis systématiquement par des seuils maximaux, à la fois en termes de concentration dans les matières épandues et de flux (quantité cumulée apportée au sol).

Sources
Houot S., Pons M.-N., Pradel, M., A. Tibi, coord., 
Recyclage de déchets organiques en agriculture - Effets agronomiques et environnementaux de leur épandage
, 2016 , Synthèse d'une expertise scientifique collective menée par l'Inra
RITTMO , Uteam, FIBL, INERIS, LDAR, 
Qualité agronomique et sanitaire des digestats
, Octobre 2011 , Etude réalisée pour le compte de l’ADEME et le Ministère de l’Agriculture
SOLAGRO, ORGATERRE, 
La qualité agronomique des digestats
, 2004 , Etude réalisée pour l'ADEME, Département Agriculture et Alimentation, convention 03.75C.0048 du 12/12/2003
SOLAGRO, en collaboration avec ARM, ENVT, ENSAT, 
Etude des connaissances sur le devenir des germes pathogènes et des micropolluants au cours de la méthanisation des déchets et sous-produits organiques
, 1999 , Programme ADEME, contrat n°9893024 du 19/11/1998