Méthanisation des biodéchets

Environnementale

Environnementale

Les biodéchets peuvent aussi être traités par méthanisation. Au-delà de la valorisation énergétique en biogaz, il s'agit surtout d'un mécanisme d'économie circulaire permettant de ramener au sol dans le digestat une partie des nutriments et du carbone prélevés pour l'alimentation humaine.

Les biodéchets : définition

D'après l'ordonnance du 29 juillet 2020, les biodéchets sont « les déchets non dangereux biodégradables de jardin ou de parc, les déchets alimentaires ou de cuisine provenant des ménages, des bureaux, des restaurants, du commerce de gros, des cantines, des traiteurs ou des magasins de vente au détail, ainsi que les déchets comparables provenant des usines de transformation de denrées alimentaires ». Ils sont donc produits dans les logements, les commerces et les installations industrielles, au contraire des co-produits agricoles disponibles dans les fermes.

Un intrant spécifique

Selon leurs origines, les biodéchets présentent des propriétés physico-chimiques variables, notamment les taux de matière organique, d'azote et de phosphore. Le stockage des biodéchets peut donner lieu à un début d'hydrolyse, ce qui favorise la digestion anaérobie par la suite, mais il ne doit pas durer plus d'une semaine pour éviter l'inhibition par les composés formés [Degueurce et al. 2020]. Ils sont cependant produits dans des volumes plus petits et plus dispersés, entraînant une logistique de collecte importante pour les rassembler en un lieu de traitement, ainsi qu'une concertation entre les acteurs de la gestion des déchets et les collectivités [Bautista Angeli et al. 2018]. 

Certains d'entre eux, notamment les invendus de commerces, peuvent contenir une part importante d'inertes (verre, plastique, etc.) provenant des emballages des aliments [Moretti et al. 2020]. Dans ce cas, ils doivent être déconditionnés pour extraire ces indésirables, ce qui se fait souvent dans une machine adaptée [Thauvin 2016]. Pour les biodéchets des ménages, une étude en Allemagne a montré que la qualité et la quantité collectée dépendent plus du mode de collecte que des caractéristiques socio-économiques des populations [Walk et al. 2019].

Réglementation applicable

La réglementation européenne et française impose une valorisation matière de ces déchets permettant leur retour au sol. Obligatoire pour les gros producteurs (> 10t/an) depuis 2016, elle s'imposera à tous au 31/12/23. Sauf exceptions, les biodéchets ne peuvent alors pas être mélangés avec des déchets non triés [Ordonnance n°2020-920]. Ils peuvent être compostés par leur producteur ou collectés pour une valorisation par des services dédiés, par compostage ou méthanisation.

Pour une valorisation en méthanisation, ces matières doivent être hygiénisées avant d'entrer dans le digesteur.